Le MG FF et le MG FF /M

MG FF

Le MG FF est un canon de 20mm développé par Ikaria Werke Berlin au début des années 30 et dérivé du modèle Suisse Oerlinken FF. De par ce fait, il est "cousin" du Hispano Suiza HS404 lui aussi dérivé de cette arme.

Ce canon est spécialement conçu pour être embarqué dans un avion, et sera le canon standard de 20mm de la Luftwaffe en début de guerre, avant d'être progressivement remplacé par le MG151..

Cette arme existe sous 2 versions, la A qui est déclenchée par un système électropneumatique, EPA, dont le percuteur est actionné par l'air comprimé au moyen d'une vanne électromécanique, et la version B dont la commande de mise à feu est électromécanique EA.
Le réarmement de la culasse est effectué par emprunt de gaz du tir précédent et l'alimentation en munitions, provenant d'un chargeur tambour, d'une contenance de 60 munitions, est effectué pneumatiquement.

L'avantage de ce canon était son poids (26kg) et sa longueur (1.37m) , qui lui permettait d'être intégré dans les ailes des avions.
Cependant, sa cadence de tir, de 520 coups/min et surtout la faible autonomie que permettait le tambour, ainsi que la vitesse initiale de 600m/s en faisait une arme dont la balistique ne permettait pas un tir efficace à grande distance.

Afin de palier à ce problème, il fut développé une version dite M (Minen) dont la munition passait de 130g à 91g. La force de recul de cette munition entraîna l'adaptation de la culasse, qui rendit le canon MG FF/M incompatible avec la munition standard. Ceci permit de gagner au niveau de la vitesse initiale (en passant à 700m/s) et augmenta légèrement la cadence de tir à 540 coups/min.

Cette munition, dite "mine", possédait une charge explosive.


Schéma de montage des deux versions dans les ailes d'un BF109E

Montage MG FF dans les ailes